LES BONNES ADRESSES LIFE STYLE

Une soirée à la table 750 grammes, du bonheur pour les papilles

15 septembre 2016

Hello les foodies, on se retrouve aujourd’hui pour parler de 750 grammes, la table. C’est l’adresse parfaite pour la rentrée, histoire de passer du temps avec les amis qu’on aura pas vu pendant les vacances autour d’un bon repas. Au menu des plats qui s’accordent aux saisons qui défilent, des produits frais avec une garantie 100% fait maison et avec un peu de malice on peut même demander la recette pour la reproduire à la maison. 

Qui ne connait pas 750 grammes ? Personnellement c’est pour ma part le site qui me sauve lorsque j’ai un trou de mémoire pour une recette ou un manque cruel d’idée. De plus j’avais eu l’occasion de rencontrer certains membres de l’équipe au Salon Sugar Paris en 2015 pour une recette de sablé que j’avais adoré. Alors la création 750 grammes, la table, semblait comme une évidence et c’est le chef Damien qui les a inaugurer il y a de ça maintenant un an. A Paris il y a tellement de chose à voir, à faire et à goûter, qu’il est vrai qu’on ne sait pas toujours où donner de la tête. J’ai eu l’occasion de manger pour la première fois au 750 grammes de Vaugirard, il y a 4 mois avant mon départ pour les Etats-Unis. J’ai adoré le concept, la façon dont les menus sont proposés et je dois avouer qu’on a plus que ris quand j’ai dû m’atteler à la réalisation des cocktails. Je trouve ça génial de faire participer les gens, ça permet d’oublier l’attente avant l’entrée et d’échanger des fous rires avec ses amis. Comme la première fois j’avais aimé ce à quoi j’avais eu le droit, avec ma sœur, nous sommes mises d’accord en deux secondes pour y retourner vu que nous étions sur Paris avant de quitter la capitale pour Fréjus. Pour pas changer nous avons super bien mangé !

Le choix se fait assez facilement parce qu’il y a plusieurs propositions mais il n’y en a pas non plus 50. Pour ma part j’aime cette approche, comme ça je ne passe pas 2 heures à savoir ce que je vais prendre, en 3 minutes à peine mon choix est fait et ça m’arrange comme ça je peux rassasier plus rapidement mon glouton d’estomac. Il y a aussi une carte avec d’autres propositions, je dois avouer ne jamais m’y être réellement attardée puisque je prends à chaque fois les menus proposés par le chef, ce qui m’a convenu jusqu’ici. Si ma soeur opte pour le taboulé façon quinoa avec ses morceaux de pastèques, moi y a pas photo, adoratrice des tomates que je suis j’opte pour cette option, en plus elles sont bio et accompagnées d’un granité chèvre basilic. J’ai demandé la recette parce que c’était tellement frais et facile à réaliser que je n’avais qu’une envie, le refaire chez moi. Comme je suis gentille, je partagerais la recette sur le blog lors d’un prochain article sur le sujet. Les plats arrivent, ma sœur n’a pas résisté au magret de canard avec sa sauce sangria (une tuerie). Pour ma part, cocotte de merlu, coco de paimpol et tomates rôties. Bon je vais pas vous cacher qu’en lisant coco de paimpol, j’ai imaginé de la noix de coco, une recette super exotique et en fait bah non ! Ne rigolez pas trop derrière vos écrans, je me sens encore bête d’avoir découvert des haricots blanc tous ronds en ouvrant la cocotte. Ça n’a en rien enlevé le goût et le fondant du poisson, ça m’a juste donné une raison supplémentaire de rire un peu plus. Pour le dessert, nous étions en parfait accord, ça serait un eton mess à la pêche rôtie. Mélange de chantilly avec de la meringue et une touche de fruité pour terminer le repas. Encore une idée que je vais leur piquer 😉

Après avoir passé une bonne partie de la soirée à prendre des photos, j’ai forcément attiser la curiosité de certains. C’est tout naturellement que j’ai dis que j’avais un blog culinaire et que j’avais envie de parler d’eux. J’étais effrayée au début par l’idée de dire à un tel ou un tel que je parle de lui sur mon blog. En principe j’en parle mais je le garde pour moi, c’est grâce à mon dernier article ou j’ai contacté la personne pour lui faire part du fait que j’avais parlé de lui que j’ai osé contacter les autres concernés. Au final le résultat est là alors je vais arrêter d’avoir peur de dire que j’aime quelque chose et que j’ai envie de le faire partager. Du coup résultat, le fait d’en parler n’apporte que des points positifs ! Je suis repartie avec le livre 750 grammes, je cuisine, ainsi que le mag. J’étais vraiment heureuse sur le coup, je ne m’attendais pas à quoi que ce soit en mentionnant mon blog. Ça m’a permis de comprendre qu’encore une fois le partage est super important et qu’il ne se fait pas seulement derrière un écran..

J’espère que cet article vous aura plu et vous donnera surtout envie d’aller s’asseoir à leur table pour y passer du bon temps. Pour les petits détails c’est juste après 🙂

Le menu se compose toujours de trois entrées, trois plats et trois desserts, pour la maudite somme de 24 euros le soir (le midi c’est moins cher). Compter en plus 10 à 15 euros en fonction des boissons que vous voulez ajouter, carte de vins ou cocktails a réaliser soit même. Niveau rapport qualité / prix, y a pas à dire c’est plus que raisonnable. Bonus, il y a également un plat principal végétarien, ce qui est plus que cool quand on sait que le végétarisme prend de plus en plus de place dans nos vies. Perso je me sens touchée parce que ma meilleure amie l’est, donc je trouve ça super qu’il y ai une proposition à leur égard.

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire