ABOUT

© Joris Z. Photography

LIKE A COOKIE & MOI 🍪

WHAT ABOUT ME ?

Salut, t’es qui toi ?

Je me présente, je m’appelle Henry Virginie, 24 ans, dopée au sucre et mangeuse impulsive de cookies.

La pâtisserie, c’est une histoire d’amour qui a commencé quand j’étais toute petite avec les gâteaux du dimanche. La boulangerie de mes grands parents, où je me faisais un plaisir de dorer les croissants et tailler le pain. Les recettes de riz au lait et sablés de mes magasines Barbie que je réalisais quand il n’y avait personne à la maison. Je vous laisse visualiser la catastrophe (j’avais 8 ans). Moi même, je suis morte de rire, rien à qu’à l’idée d’y repenser. Sur le moment j’étais totalement déprimée de ne pas avoir réussi ce fameux riz au lait, me laissant croire que tout ça n’était pas pour moi. C’est certainement pour ça que je me suis lancée dans la comédie musicale, avant de revenir à ma première passion.

J’ai toujours été super gourmande, des que j’ai l’occasion de manger des gâteaux, de découvrir des nouvelles pâtisseries, je suis toujours la première. Bosser dans une pâtisserie branchée USA, c’était un peu comme une évidence, surtout que j’y allais toutes les semaines après sa découverte. 

Puis j’ai eu un four dans mon petit appartement parisien de 20m² et je crois que c’est à ce moment que tout à basculé. L’idée de créer un blog me traverse l’esprit, tout s’enchaîne à une vitesse folle dans ma petite tête, le titre, les recettes, cette envie de partage. Puis le travail, les craintes et en particulier le fait de ne pas réussir à comprendre le fonctionnement de wordpress m’ont fait passé à autre chose (ndlr). 

Pendant un an j’ai gardé ça pour moi, réalisant des gâteaux de temps à autres pour les occasions. Et il y a eu des « pourquoi tu ne te créer pas un blog », « tu devrais en faire ton métier », « lance toi » etc. Que des mots qui m’ont touché les uns après les autres. Je suis tombée sur les bonnes personnes et un an plus tard, en 2016 le blog Like a Cookie voyait enfin le jour. 

Monsieur Walt, que je respecte profondément disait : si tu peux le rêver, tu peux le faire. Ces quelques mots représentent beaucoup, il faut s’accrocher à ses rêves, ne  jamais abandonner. Pour ma part je compte bien vivre d’entremet, de mille-feuilles, choux et bien d’autres jusqu’à la fin de mes jours. 

 

Il paraît que tu bosses pas toute seule ?

Dans la cuisine, il n’y a que moi sinon c’est la crise ! Les gâteaux sont mes propres créations sauf mention contraire, j’aime beaucoup m’attaquer aux réalisations des chefs également.  

Pour la photo, je suis plus que ravie que d’avoir croisé la route de Océane Toubert. Future photographe culinaire, avec qui nous nous sommes directement mises d’accord. Ça a matché et je suis amoureuse du résultat à chaque fois. 

Il y a aussi Thomas Bousch, sans qui le blog n’aurait pas d’identité. Ça fait un moment qu’on se connait et pour moi c’était le mieux placé pour réaliser le logo de Like a Cookie. Avant même que je lui dise quoi que ce soit, il savait déjà quoi faire et le résultat est là. Et au final c’est tellement parfait que lorsqu’on à essayé de le repenser, on s’est dit qu’il ne devait pas changer. Juste merci pour ce merveilleux cadeau.

WordPress et moi ça faisait 4 quand j’ai commencé le blogging. J’avais besoin d’un expert et où moi je m’en mordais les doigts, lui y passait deux secondes. Merci Navid Emad, d’avoir pris en charge chacun des détails. D’avoir mémorisé mon mdp quand moi même j’étais en panique, parce que je ne m’en souvenais plus. Merci d’avoir battit la structure de Like a Cookie, la programmation, tous les codes que j’ignore. Je sais que c’est un travail de géant. 

Merci Antonella Gibilisco de m’avoir accordé ta confiance et d’avoir cru en moi. Me permettant de nourrir les estomacs affamés à chaque fin d’atelier. 

Merci  Joris Zamato, de m’avoir poussé dans les moments où je croyais le moins en moi et de me suivre dans mes projets fou, de food trips, le meilleur est à venir. 

Un énorme merci à ma famille et mes ami(e)s qui me soutiennent constamment. Toujours prêt à tester la moindre de mes créations, même lorsqu’il y a des ratés.